Vous le savez surement déjà, les plantes sont un formidable allié pour le bien-être et pour la détox en particulier.

Sous forme de tisanes, d’huiles essentielles ou même de cosmétiques, elles répondent à des problèmes précis comme l’élimination des toxines, la circulation du sang, le soin du visage et des cheveux…

On extrait facilement les substances aromatiques ou l’essence de la plupart des plantes :
Par la pression à froid : utilisée pour extraire le zeste des agrumes comme l’orange et le citron (on parle alors d’essence).
Par la fabrication traditionnelle : très répandue dans en Provence, il s’agit d’une distillation à la vapeur utilisée pour la plupart des plantes aromatiques.
Par extraction chimique : on utilise un solvant, pour les fleurs comme le jasmin ou la rose. 

Mes 4 huiles essentielles detox

N’hesitez pas à varier leur utilisation et même à les mélanger :
Le genévrier commun ou genièvre (juniperus communis) :

Les baies, les feuilles et les branches de cette plantes aident à la stimulation hépatique, et participent donc au bon fonctionnement du foie.
Le citron (citrus limonium) :

Utilisé en zeste, il participe également à la stimulation hépatique, mais lui associe une action de drainage.

Le pamplemousse ou pomélo (citrus paradisii) :

La aussi, et comme beaucoup d’agrumes, c’est le zeste qui est utilisé. Le pamplemousse draine l’eau stocké en excès dans le corps.
Le géranium rosat (pelargonium graveolens) :

l’huile essentielle de géranium, élaboré grâce à ses feuilles, stimule le foie et aide à réduire l’appétit.
Ou s’en procurer ?

L’aromathérapie est la mode, il ne sera pas difficile de trouver votre bonheur !

Conseils d’achat

Choisissez uniquement des produits issus de l’agriculture biologique, car ils sont sans adjuvant et ont été cultivés sans pesticides.

Pour ne pas vous tromper d’huiles essentielles,vérifiez l’espèce botanique de la plante, indiquée en latin sur le flacon.

Selon la marque, l’environnement naturel de la plante, les conditions de production et l’année de récolte, l’arôme d’une même huile essentielle peut varier.

Il faut tester !

Conseils d’utilisation

Vérifiez d’abord si vous n’êtes pas allergique aux huiles essentielles. Pour cela rien de plus simple : déposez un peu d’huile à l’intérieur de votre poignet et attendez deux jours. S’il n’y a aucune réaction, vous pouvez continuer !
Utilisez les huiles essentielles avec parcimonie si vous suivez un traitement médicamenteux plus ou moins lourd et long.
Dans le cadre d’une utilisation normale, 1 à 2 gouttes seulement suffisent. Pas la peine d’en mettre plus, les huiles essentielles sont très concentrées.
Les flacons sont à conserver dans un endroit à l’abri de la lumière et de la chaleur. Ils peuvent être conservés un an après ouverture (un mois si vous faîtes des mélanges).

En savoir plus :

Les huiles essentielles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *